>post/2021/septembre

2020 -;- janvier -;- février -;- mars -;- avril -;- mai -;- juin -;- juillet -;- août -;- septembre

Salut, que se passe-t-il en septembre ? J'essaie d'adapter john-doe aux notules, pour différencier un carnet d'exploration #misc et de la parlotte murmurée #bla-bla. C'est assez cassé (pour le moment ?).

Parfois, les mises à jour sont annoncées par RSS à travers le changelog.


dernière modification le 17/09/21
home |··| 👍

#misc


web-literacy

« Volvox is a polyphyletic genus of chlorophyte green algae in the family Volvocaceae. It forms spherical colonies of up to 50,000 cells. They live in a variety of freshwater habitats, and were first reported by Antonie van Leeuwenhoek in 1700. Volvox diverged from unicellular ancestors approximately 200 million years ago. »


free networks are paths through the woods
Encouraging a total shift in topology,
Little attempt is made to separate practical information from art/ideas/dreams,
ameba


Capture d'écran d'un article de la revue Compost avec une image de magma collective : A crows-eye view of a small village. One road leads to an arena with a towering dandelion in it. Other roads lead to a dense network graph.

« I agree with the thrust of Laziness Does Not Exist, and found it an empathetic and largely persuasive work. But it’s at least partly geared towards people who “often try to cram every waking moment with activity. After a long day at work, they try to teach themselves Spanish on the Duolingo app on their phone [or] try to learn how to code in Python on sites like Code Academy.” In other words, people who aren’t remotely lazy by any stretch of the imagination. It can at times read like a manifesto for former gifted children, the kind of people who need to be thought of as conscientious and make a big deal out of buying too many notebooks. »
---
« Every once in a while on Twitter, someone goes viral with a tweet asking, “what job would you do in the Gay Space Luxury Commune?” Even though this utopia is in no danger of being realized any time soon, I always feel the urge to fact-check these people’s harmless fantasies, which are no doubt informed by the lack of time they have to pursue their own passions. Every time I see some beleaguered 22-year-old retail assistant suggesting that under communism they’d like to be a cat therapist, anime archivist, or the proprietor of a cute little queer cafe that serves snacks, I want to grab them by the shoulders and bellow, “Actually, no: you’ll be working in a Sewage Treatment Center! And what’s more, you’ll like it!” »
Laziness is fine


time theft

oh,
je fouille dans de vieilles choses enregistrées dans le dossier d'onglet homeweb et:« I just wanted to make a beautiful house and clothes and infrastructure. Beautiful in the Christopher Alexander sense. » (Christopher Alexander, c'est le type à la base de Patternlanguage, découvert ce matin):


« A pattern language is a network of patterns that call upon one another. An individual house might, for example, call upon the patterns described under the names of half-hidden garden, light from two sides in every room, variation of ceiling height, bed alcove, etc. Patterns help us remember insights and knowledge about design and can be used in combination to create designs. »
patternlanguage.com


Mnémozine #1 (des préoccupations similaires, mais le format vidéo c'est pas trop ma came)

SmolNet : « Do you ever think about web crawlers? »

small-web

j'arrive au terme slow web; mon pseudo internet est vieux, je choississais souvent des titres de blog / pseudonyme avec les chansons que j'écoutais à ce moment-là woah. (c'est comme ça que j'ai ré-écouté Young people en me souvenant d'un blog intitulé slow moving storm. Bref, c'est rigolo car je répète souvent en ce moment que je suis lente, j'imagine des futurs entretiens d'embauche déclarer "je suis lente" dans la liste des défauts demandés - en retournant bien sûr le défaut en qualité. Je mets du temps à. néanmois cette non-efficacité emprunt disons-le franchement de flemme laisse à la contemplation tout le loisir de mûrir ses perspectives (désolée, je m'amuse avec les mots ce matin - enfin il est treize heure mais)(c'est le moment où je me décale vers #blabla? je crois que je n'ai plus rien à ajouter anyway)



« [les Archives nationales] nous disaient qu’elles avaient déjà tout sur nous : la police, la psychiatrie, la justice... mais ce sont les archives de la violence. [...] Nous sommes sur un modèle d’archive vivante qui est plus proche du corps et des gens : pas la peine d’attendre que les gens soient morts pour dire qu’iels ont de la valeur et sont elleux-mêmes des foyers d’archives qui peuvent en produire. On peut aussi archiver les affects et les émotions. On fait de l’archive en simultanéité, dans le temps présent, avec des personnes physiques, des personnes qui racontent leur vie. Il est crucial de recueillir des archives orales dès maintenant, des récits de vie de personnes, de les écouter et de les faire circuler. »
archive = vie



« The random compositions I find in magnified tears often evoke a sense of place, like aerial views of emotional terrain. Although the empirical nature of tears is a composition of water, proteins, minerals, hormones, antibodies and enzymes, the topography of tears is a momentary landscape, transient as the fingerprint of someone in a dream. This series is like an ephemeral atlas. »
topography of tears



par la poste: super chouette le Mail-Blog de Cortney Cassidy!


des nouvelles de la limouzine

c'est si beau les graînes | micro marvel

Un macro d'une graîne.

layers of meaning
kaomoji
Une capture d'écran où est noté : Unpacking... Compressing files... DO NOT PANIC IF IT LOOKS STUCK

oh un très beau menu abstractmachine.,et (#toexplore) ; oh des jolis bouttons jump

https://houserules.website/ #playground (and again)

Charte du CoMPAS (Collectif des Militant·es, Professionel·les et Acteur·rices en Santé)


« Poverty gets a little extra fun when you’re just always hovering over the line that breaks you forever. »
if we're not dead yet


des boutons dans une cybercabane


Une capture d'écran du site c82.net où est représenté la transformation d'un extrait d'Alice aux pays des merveilles en seulement sa ponctuation.

mon coup de coeur du smolweb récent, c'est flat mountain dispatches


« The ultimate low-tech tool, the beauty of the Scythe isn't purely found in its efficiency and sustainability, though those certainly factor into its continued use. No, the true worth of the Scythe is in its expansion of the body — to skilfully wield the Scythe is to allow it to transcend the realm of the object, to allow it to merge with the entirety of form. To become an expert, one must come to know the Scythe as a tendril of the mind, reaching out to touch the Earth. »


(cette vidéo (ontwitteroskour) me donne envie d'apprendre le markdown et d'utiliser el famoso pandoc ; des outils toujours des outils, est-ce qu'un jour j'arrêterai d'en changer ou cela fait parti du flow ? remembering my time with Left as a text editor for example twas good.)


Une capture d'écran de la revue FMR. Le texte:
J'ai longtemps ignoré les liens entre mon mal de ventre
Et les possibilités qui finissent dans une serviette
Qui finira elle-même sur une plage ou dans la gorge
D'un papillon qu'on attrape en clignant des yeux
La beauté dans les cernes de ce qui se fond au compost
Tu te dis en tirant sur le cheveu blanc qui ne t'appartient pas
Sur les mots/images qui ne t'appartiennent pas mais qui te font écriture
Il te faudrait des notes de bas de page pour tout ce qui te traverse/ te hante
C'est perdu d'avance, j'écris d'insolubles impostures je rétrécis.

v.
[connect] old stones
[to] rewire
fractured land
Ritual | 001


the mortifying ordeal of being known (je lis ça et je pense à une théorie des fenêtres)
« Online, I’ve curated myself into an intentionally nebulous shape » Un dessin d'une porte ouverte sur des ombres dans lesquelles une paire d'yeux cligne.


through our experiments we ask: what happens when computers are dances, rituals, games, instead of closed electronic boxes with a high environmental and social cost?
#toexplore !!

Collect the Web,
Express Yourself.


Collect what truly matters to you from the web. It's who you are. Like-minded people will find and learn from you.
Glasp


« Cosma est une application pour ordinateur, mais son fonctionnement principal consiste à générer et afficher un fichier HTML, que nous surnommons un cosmoscope, et c’est ce dernier qui représente la véritable interface d’exploration. » (dans mes RSS)


(il me faudra explorer, expliciter, intriguer?, cette curiosité envers non pas tant les tools for thoughts que les personnes qui écrivent à propos, qui cherchent un moyen de retracer la pensée humaine)


a stream of consciousness

This page is a truly naked, brutalist html quine.


dernière modification le 17/09/21
|^| tothetop |^|
home |··| 👍

#blip

mercredi soir (le 22)

j'empile des tas, j'entasse des survols au cas où...
si j'ai le temps, un jour
ou bien, si quelqu'un a un intérêt partagé et picore aussi
un partage de bribes insignifiantes qui se racontent parfois entre elles
puis, ou sauf que
toujours dans un coin cette notion d'écologie de l'attention, est-ce que ces listes de choses éparpillées (#misc), ces fragments d'ouverture, ne sont pas du bruit en plus ? du bruit sourd, qui s'engloutit lui-même dans une perte opaque
à quoi ça rime, tout ça.


(après, j'observe au loin le sérieux de certain·es sur les sujets que j'effleure juste, les gouffres inutiles? car c'est si grand? pour nourrir le vide.)

###

j'atteris de nouveau sur le chemin numérique de seàn, à un autre endroit (hummingcrow). des interloupes.

lundi matin, 8h00

j'attends depuis une demi-heure pour prendre un rdv du jour sur le site du cabinet médical, j'aurai pu aller faire la queue avant l'ouverture pour la matinée sans consultation mais je me suis dit "autant voir le même médecin que la dernière fois" puis en fait, c'est un·e remplaçant·e. humpf. la douleur persiste et s'accentue depuis deux jours, jpp.

16:16

je me perds chez zach sherman (je me souvenais de son superbe site, anemon.es), j'espère que des gens se perdent ainsi ici parfois.
le remplaçant, un bébé médecin, est le premier à évoquer une opération autrement que "les hernies ne s'opèrent plus de nos jours" et également le premier à dire que les douleurs dorsales peuvent être liées au moral et comme je pleurniche pour avoir mon arrêt il me demande si j'aimerai pas voir un psy.. en vrai, ça serait pas une mauvaise idée en soi, faut-il encore trouver un·e bon·ne psy, ça aiderait peut-être à ce que je ne pleure pas chez le superviseur comme vendredi dernier, et qu'il se transforme lui aussi en ma mère, à parler des risques de mon boulot.
j'ai pas eu l'occasion d'écrire sur la séance de vendredi d'ailleurs, j'avais comme idée de parler de la porosité entre le pro / le perso, du fait notamment d'habiter en plein centre ville et de croiser des personnes en dehors de mes horaires de travail, puis plus tôt dans la semaine un gars a déclamé de je-ne-sais-où "ce qui est bien avec vous, ce que vous ne mélangez pas le pro et le perso". on en a quand même un peu causer, bon. puis c'est parti un peu dans tous les sens, et j'ai tenté d'expliquer l'écart entre la proximité ressentie au quotidien et la distance lointaine qui se rappelle violemment quand des éléments des vies fracassées reviennent ; mais il n'a pas compris je crois et il est parti dans un charabia protecteur, comme si c'était des maraudé·es qui se jouaient de moi et qu'il fallait que je fasse gaffe idk.

21:43

je bois du vin rouge et j'aime bien mon site internet.

22:31

j'essaie de faire un post de changelog, je regarde le code d'un vieux et les propos échoent:

Je change ceci, un milimètre pour aérer ou resserer la typographie,
je raffraichis la page à côté pour voir
le changement,
où est-ce que j'ai bousculé la marge
en gestes

idk how to describe it, l'éparpillement léger un peu paumé sur les bords
en se construisant une sorte de cabane

18/09/21 12:50

je n'arrive pas à retrouver chez maya.land l'endroit où elle écrivait quelque chose du style : "you can call me a friend instead of someone I know on the internet" dans une conversation du style "je connais quelqu'un qui"

12, nuit

j'arrive pas à dormir, zéro sommeil.
grumph.
ça m'ennuie de pas pouvoir me lever et vaquer à mes occupations par crainte de faire peur.

je me lève finalement, et comme astuce: ne pas aller se perdre dans des choses à soi mais se divertir avec un jeu vidéo. ravie de voir que la fenêtre voisine d'en face est insomniaque également.

17:15

parfois un pétard débarque sur ton chemin un dimanche après midi ensoleillé et t'écoute hatik chanter comme une bouteille à la mer dans l'émission fanzine et y'a trop d'émotions ici là

oh et une micro-sieste décalée (chut, nopodcast, just magic)

atelier rap

\--

désolée, mon enthousiasme permanent et persistant sur cette activité de construire un site internet m'étonne moi-même, je ne sais qu'en faire.
ué.
à part répéter "c'est cool !!" :shrug:


d'ailleurs, vers où je vais, sondage:

1. microsieste.html
2. archives.html
3. echos.html
4. badges.html

\--

par contre c'est peut-être la recherche de l'inspiration pour ces bricolages créatifs qui me donne envie d'avoir de la weed à foison.

\--

je me demande à quoi ressemblerait cette activité sans mon 35h de salariat, avec quoi elle se lierait.



DE LA LENTEUR.

11/09/2021 23:47

OK, j'écris à même le HTML, je viens de finir de transposer les notules !! OUF. j'ai encore un soucis de top/bottom posting : pê que #misc verra les nouveautés au début de la page tandis que #blabla vers le bas, pour une chronologie plus logique de mes humeurs fluctuantes (parce que clairement comme je n'écris plus l'heure de mes déboires, bah, on s'y perd.)

Je suis contente, j'ai hâte de tinker à tête reposée !

Les choses fonctionnent toujours mieux dans les imprévus.


(le 11 aussi mais plus tôt)

québlo.
trop de bruit dans la rue, comment aller prendre l'air dans le calme, coincée dans l'appartement. big ouin-ouin mood.

2h plus tard,

ça va mieux, je m'installe à l'atelier pour faire du code, surmonter le désespoir existentiel débile:

  • préparer les dossiers
  • dessiner sur une feuille de papier les idées

lol je viens d'essayer vite fait john-doe sur les notules du mois d'aout, juste en ajoutant un bout de CSS, avec une section misc et une section bla-bla, ça casse tout de manière magistrale. on va laisser comme tel et implémenter la chose depuis un index vierge de septembre, trkl.
-
j'abandonne, pas assez d'énergie pour ces bêtises, pas la peine de se sentir nouille.
-
je persévère.. beaucoup de choses intéressantes dans ce code quand même.

..|£

sentiment d'extrême solitude, des larmes, tout se disperse, envie de disparaître, s'évanouir
transpercée
à quoi je ressemble pour les autres?
pourquoi personne ne m'envoie de mots doux

/-/

what if: je faisais une fête des un an de ce site (mi octobre dans mes souvenirs) et que j'en profitais pour quitter twitter ? est-ce que j'ai envie de quitter twitter ? ce que je n'aime pas là bas, je réussis plus ou moins à ne pas le voir ? mmmh. et la fête, ça pourrait être la première des streams bbb que j'envisage ?

/-::

impression: réussir à mieux exprimer mes états de possible ou non dialogue ? ça reste pas évident, ce n'est pas agréable de dire: non, là, en cet instant, je ne souhaite pas discuter, please let me be

j'aimerai me poser à l'atelier et faire un plan des choses envisagées pour le futur autour de mon ludisme numérique. en vrac: apprendre à faire un stream bbb (est-ce que ça peut réellement être un équivalent twitch?), rattraper mon retard de découvertes itchio, avec les bordures offertes par Barge commencer un zine 2017 (pê que c là que va trouver sa place le zine insta-gram abandonné??), runyourownsocial, faire mon pc fixe pour avoir linux, anestedlist:enchantier.html, haveyoutimeforthisproject.jpg

>>>

j'aimerai que quelques personnes me parlent plus d'elles. ?

<<<

halt and catch fire toujours dans un petit coin de ma tête

/#

dommage que le mot fatigue ne soit pas joli alors que je l'utilise tant idk if it's la-fatigue mais je suis régulièrement émue depuis quelques jours ou alors c'est l'automne qui arrive, une petite dispersion une manie non avenue avant la dépression hivernale

{=}

oh: dans mes vieux tweets, le 22 juin 2015 & aussi... moonborne (ajouté à en-chantier.html)

10/09/2021 00:19

deux occurences: chez-josette stanley brinks ; a rt about moldy peaches. silly old days.

mardi soir ou bien la nuit.

j'aimerai fumer un gros pétard pour m'envoler sur le lyrisme éprouvé depuis la nuit à vélo; quand j'aurai un autre métier un jour, j'aimerai me souvenir de faire du vélo la nuit. maraude: [...] "je tiens le bon bout" à l'hôpital de jour après sa cure, des images: un boulanger à vélo l'hiver et des insectes - abeilles, vers de terre - qui bouffent le cadavre d'un alcoolique et deviennent ivres (c'est pour cela qu'il n'a pas choisi la solution de se foutre en l'air) , la zone [...] & insertname qui n'est pas redescendu de son voyage de trois jours en suisse à prendre de la coke h24, il raconte la gare de nancy et comment un gars qui traîne lui a montré un chemin en passant par la fenêtre des toilettes pour éviter les contrôles de pass sanitaire et lui a filé un euro et une barrette de shit en lui souhaitant un bon retour chez lui; puis il cause de pourquoi il boit, l'ennui et le fait que ça permet de supporter la folie ambiante ; ça me rassure quand il montre au loin insertname en évoquant une protection envers ce paumé myope sans lunettes.

le problème de l'écriture c'est qu'elle ne rattrape pas ce qui se passe dans les pensées à vélo / sous la douche.

j'ai pas bcp sommeil, il est 2h du mat et j'ai rdv kiné demain matin..

dans la nuit ou très tôt le matin

Les gens qui trouvent sur j'ai l'air reposée alors que ça fait trois jours que je dors mal à cause de la sciatique wesh c'est eux qui sont reposés de pas avoir vu ma tronche depuis trois semaines.

bip-boop

c'est dimanche, demain c'est la rentrée. il y a un écart entre tout ce que je comptais faire ce week-end et la disponibilité de mon corps (migraine, sciatique) mais pas que, l'incertitude face à où écrire, comment noter, etc.


tâtonnements craintifs

est-ce que je conclue ce qui se passe dans le dossier du mois d'août ? est-ce qu'on se fiche de tout ? c'est souvent la bonne posture à avoir. en tout cas, des idées qui persistent:
- faire un diapo des vacances (en premier lieu, rassembler et traiter les supports (notes, photographies, souvenirs à scanner, etc.) et ensuite, tester ce truc ?)
- décortiquer tout ce que j'ai mis dans mes signets twitter
bon, toujours est-il que j'aime bcp les notules sans mon bla-bla du mois d'août (à voir si je le mets dans une autre page également ce mois-ci ?), alors tchao.

§_+

dimanche soir, je parcours A profound waste of time, quel beau magazine et je lis l'article Journal journey de Jenny Jiao Hsia.

« Crossing the line from hobby into side hustle is where I lost that sense of honesty and openness when I was trying to share my personal life on the internet. (...) Asking myself who I was really journalling for and clarifying my intentions for why I was doing it improved the weird relationship I have to this activity. »

dans le train

TOO MANY KIDS FINDING RAIN IN THE DUST. a song by Nicholas Jar.

jeudi 2, somnolente après une insomnie

le-genie-prend-bien-des-formes : 1. j'évite de penser à la lumière car quand je m'approche du fait que ce que l'on voit, ce ne sont que des ondes lumineuses, la folie n'est pas loin ; comme si la physique même de la lumière (du monde perceptible par la vue) allait cristalliser un effondrement existentiel, hé ouais.


dernière modification le 17/09/21
|^| tothetop |^|
home |··| 👍