post/2021/july

2020 _ janvier _ février _ mars _ avril _ mai _ juin _ juillet _ août | septembre

01 | 02 | 03 | 05 | 07 | 09 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 16 | 17 | 18 | 21 | 25 | 28 | 31 |



jeudi 1er

jeudi soir, un arrêt plutôt qu'une maraude, j'ai chialé chez deux professionnels de santé dans la journée, merci au revoir

c'est dommage, je commence tout juste à déplacer des choses au travail, à rencontrer différemment les maraudés habitués
je me rends au fond du parking du leclerc on my own comme convenu la veille avec m. pour venir le chercher comme il a zappé de venir de lui même au bureau ; il est au muret avec la bande habituelle, l'un d'eux exclame son étonnement amusé de me voir en civil (et non pas avec ma veste orange de maraude).
ce n'est pas le bon jour pour que j'embarque m. en voiture pour aller causer au calme, il n'est pas sobre et on plaisante délicatement pour savoir quand est-ce qu'il est à jeun ; son frère est en train de bricoler avec des carte sim et alors que j'hésite à rester attendre pour avoir le nouveau numéro de téléphone afin qu'on puisse se capter à un autre moment, un autre de la bande m'en octroie le droit : "vous êtes toujours la bienvenue ici camille"

un jour j'explorerai ce truc étrange de street cred avec le superviseur.

vendredi, matin

ok, je suis en train de ~ t i n k e r ~ le CSS de la page ici présente, dont j'ai volé les couleurs au devlog de Lucas Pope, pourquoi pas ? Y'a pas encore de brevet propriétaire sur l'agencement de codes héxadécimaux ?

///

fin de matinée,

hier l'épisode de x-files était bienvenu

/
midi

c'est dommage bis la douleur qui empêche la concentration pour lire (l'art de la joie) oklm dans le lit.

le programme de cet après-midi : un vapo de weed, un bain et une micro-sieste

//
le feu cette micro-sieste !!
--> ideas: misc/autel/microsieste.html
--> #radio (une voix amie dans le poste)

/
(j'ai pas hâte de la phase colérique à venir dans le parcours de douleur chronique là... mh... en ce moment c'est dépresso-chagrin-apaisé-attente)

fin d'après midi,

je lézarde au lit éclatée de flemme onirique comme dans un cocon en feraille j'avais pas spécialement prévu dans mon programme estivalier des matinées à prendre le bus pour aller à l'hôpital pour faire un scanner lombaire yo.
"Patiente jeune"
squelette vieux
âme hasardeuse.

"Patiente jeune"
dans le flou des non-indications depuis la lecture sur le papier joint avec la radio imprimée : CONCLUSION = DISCOPATHIE DEGENERATIVE
même en passant chez une kiné pressée le flou persiste: que dois-je faire ? continuer à marcher même quand la douleur crie ?
en tout cas à 8h du matin entre deux rideaux et trois patients, l'absence d'un bureau où discuter est brusque.
mon père au téléphone s'étonne comme une personne de droite du fait que je n'ai pas vu de radiologue qui prenne le temps de m'expliquer.
la kiné me file une ceinture lombaire trop grande et m'indique des postures à effectuer mais mon cerveau dans la brume ne capte rien.

je retourne voir le médecin remplaçant un peu froid
est-ce que je peux prévoir une semaine de rando à la montagne dans un mois ? on dirait un haussement d'épaule qui n'a pas la réponse,
est-ce que ça se répare ?

j'ai souvent l'impression que mes pleurs décontenancent la personne en face

(alors si je liste les différentes fatigues,il faudra lister les pleurs, larmichettes, gros chagrins et autres eaux salées émues.)

j'écrivais récemment sur le fait de se réapproprier les larmes justement, hé bien ce mal de dos compliqué est un bon exercice..

en tout cas un·e psychanalyste psychosomaticien·ne serait ravi·e de la concordance entre ce handicap à la marche et le fait que je réfléchisse à la manière de recevoir en consultation les maraudé·es
comment l'annoncer, à qui, comment passer de l'aller vers à venez vers moi, quel cadre se déplace de la maraude à un bureau blanc sur rdv ? etc.
si je ne peux plus faire de maraude (flou again around discopathie), alors ça les motivera peut-être à venir ?

et pour revenir au flou médical, patiente jeune, peut-être que je n'aurai pas besoin d'un jour d'arrêt de travail supplémentaire si les professionnels de santé étaient plus doux et prévenants
what's new.

samedi 3, mou

« topical joke about timeline order, "broke: chronological timeline; woke: algorithmic timeline; bespoke: fully randomized posts gacha", etc »

si tu sais comment faire en sorte que l'image hover sur le lien ci-dessus soit sage, help me please. j'ai récup quelques bouts de code sur ce site mais bon.. :


dimanche 4

Une photo de la piaule, un bout de lit avec des magazines qui trainent, une étagère avec des piles de bouquins bd et une tasse, un tissu avec des dessins d'éléphants et cocotiers. Un autre angle de vue sur la piaule, l'autre bout du lit avec des magazines qui trainent (CQFD), l'art de la joie, des tournevis, une crème hydratante, un clavier, une imprimante, la chaise puis le bureau déserté contre la fenêtre et au bord des plantes, des cartes postales accrochées au mur.

lundi

fin de matinée

de liens en liens à partir du zonelets de badru (tenderfoot tactics), j'atteris sur ce journal, des échos.

//

je ne me sens pas en sécurité dans mon corps

poursuite des liens, par ici
effrayant

nuit mardi à mercredi

j'écris pas pour dire quoi aïe j'ai mal ouin
j'écris le mot camarade et sa traduction en turque yoldash sur un bout de papier pour le monsieur kurde

j'ai feuilleté le carnet qui démarre en 2011, et en master je papotais de ouf sur le psy, très surprenant. bref, la relecture du passé en ce moment: pas terrible. ah oui j'ai scanné le carnet de l'hp l'autre matin.

nouille

7

midi

Constant c’est des archives actives, des algorithmes poétiques, des livres avec du tempérament, des cqrrelations, des contre-cartographies, le corps et les logiciels, de l’édition située, des traces électroniques, des réseaux extitutionnels, des interstices, du graphisme libre, des protocoles performatifs, le re-apprentissage, des infrastructures discursives, des dispositifs à hacker.

19:33


Une capture d'écran du jeu Flesh of the killer

j'adore:
Une capture d'écran du readme.txt du jeu Flesh of the killer où se trouve une liste des sons gratuits utilisés


jeudi 8

09/07/2021

00:33

Une photo à la qualité floue : une tête de singe vaillante, les yeux fermés, avec un ciel bleu. Le singe a des écouteurs dans les oreilles, et il écrit en bas 'The progress in sound continues but what abour mankind ?'.

00:49

à partir de combien de temps sans y toucher un projet devient un abandon poussiéreux qu'on peut donc publier sans remords ? (je pense à mon truc twine avant la v3)

11:13

Un meme, format Choose your fighter, avec 12 propositions :
			1. Un rongeur à capuche avec une épée : 'Think they're in charge. isn't.'
			2. Un crapaud avec un chapeau pointu et une baguette magique : 'Maybe magical, maybe just spooky'
			3. Une petite souris avec un arc et un carquois, sur un champignon : 'Mushrooms. Mushrooms.'
			4. Un oiseau blanc avec une tête noire, fume la pipe et avec un lampion-gland : 'Too old for this hit, but got nowhere else to be.'
			5. Un hérisson avec une épée et un bouclier rond ! 'Cute, but will be the first to die if gets real.'
			6. Un raton laveur avec une fine épée genre escrime : 'Incredible fighter. Takes everything too far.'
			7. Un lièvre avec un bâton avec au bout une sorte de crâne de gobelin, des feuilles mortes volent dans son dos : 'Seems deep. Just trying not to have a mental breakdown.'
			8. Un blaireau blacksmith (a un marteau et une enclume) : 'Blue collar. Always fixing everyone's shit.'
			9. Un rongeur gris avec une petite hache à double tranchant (un labrys) : 'Unassuming. Will fuck you up.'
			10. Un rongeur avec de grosses joues, avec des fleurs à sa taille et une sorte d'encensoir : 'Some tea and extract can fix that'
			11. Un oiseau bleu avec une cape et une long bâton fin : 'Reads a lot of theory. No one jnows wtf they're ever talking about'
			12. Un écureil avec un chapeau qui joue de la cithare : 'Plays music even though everyone want him to stop.'
art by Lily Seika Jones

samedi 10

13:02


Une capture d'écran du jeu vidéo Beglitched : c'est une interface d'ordinateur, rose et violet, dans laquelle est ouvert Secrets.txt : 'The rhythm of good typing can soothe an aching back they say. Me, i want a keyboard that is also a tap-dancer.'

14:57 sieste après un bol de weeeeeeed. yes!


il me faut toujours un premier temps de process pendant la montée,
je vois ce que je souhaite dire
il n'y a pas les mots.

18:29


Général instin

(je ne sais pas si je veux aller explorer l'internet des écrivains blancs français)

neutral spaces

//

played: beglitched.

chez le superviseur:

«
- comment allez-vous ?
- ça va, fatiguée
- c'est récurrent
- ah oui, c'est ma nature d'être fatiguée !
»

c'est cool de discuter avec quelqu'un qui réfléchit avec moi de comment "bien faire mon travail". peut-être lui parler la prochaine fois de mon sentiment d'imposture du fait que je ne suis pas très théoricienne.. relier avec ce que j'écrivais dans le carnet : je suis juste là.
(je regarde d'un oeil Lemon, c'est un peu trop bizarre pour mon taux de concentration, il est vingt deux heure et je suis toujours endormie de ma grande sieste. il me faudrait un jour de weekend en plus)

dimanche, 11

11:09

Liste des logements vacants chez les bailleurs sociaux

12:23

q. me rapelle cet article sur Empress, qui parle de sa mission de cracker des jeux.

15:38

ce mois de juillet htmlé est un gros bazar d'images et de liens désarticulé. j'ai mal au dos, c'est fatiguant. le scanner a révélé une petite hernie discale, je suis rassurée moins perdue face à la douleur, je n'ai pas pleuré chez la kiné et elle m'a expliqué des trucs. j'ai envie de dormir toute la journée !! oskour. je crois que j'ai + écrit dans les carnets que dans Joplin aussi, ce qui explique le côté maigre entre les liens et les images

           _                _          _                _               _            _            _          _     
          / /\             /\ \       /\ \             / /\            /\ \         /\ \         /\ \       /\_\   
         / /  \            \ \ \     /  \ \           / /  \          /  \ \       /  \ \       /  \ \     / / /   
        / / /\ \           /\ \_\   / /\ \ \         / / /\ \        / /\ \ \     / /\ \ \     / /\ \ \   / / /_   
       / / /\ \ \         / /\/_/  / / /\ \_\       / / /\ \ \      / / /\ \ \   / / /\ \ \   / / /\ \_\ / /___/\  
      / / /\ \_\ \       / / /    / / /_/ / /      / / /\ \_\ \    / / /  \ \_\ / / /  \ \_\ / / /_/ / / \____ \ \ 
     / / /\ \ \___\     / / /    / / /__\/ /      / / /\ \ \___\  / / /   / / // / /   / / // / /__\/ /      / / / 
    / / /  \ \ \__/    / / /    / / /_____/      / / /  \ \ \__/ / / /   / / // / /   / / // / /_____/      / / /  
   / / /____\_\ \  ___/ / /__  / / /            / / /____\_\ \  / / /___/ / // / /___/ / // / /            _\/_/   
  / / /__________\/\__\/_/___\/ / /            / / /__________\/ / /____\/ // / /____\/ // / /            /\_\     
  \/_____________/\/_________/\/_/             \/_____________/\/_________/ \/_________/ \/_/             \/_/     

un nouvel outil

un autre outil (passé à l'imagecompressor 2 couleur ensuite)

17:52

avant de lancer bob's burger (que c'est drôle), je lis la missive des cailloux*,
me: prend le début en capture d'écran, pense à un prochain vol. de captures en creux, en appréciant le fait qu'Achp trouve de la douceur partout et la partage
also me: woah i'm in this. 😳 (en + pour une citation d'un texte publié presque en secret, qui m'importe comparé aux bafouilles quotidiennes)

****annotation : en + c'est rigolo car dans le texte j'y parle de R. et c'est mon premier "patient" (avant je ne recevais personne en dehors des maraudes, etc.) R. n'a pas brûlé son camion et n'est pas retourné en taule****

19:40

je lis l'infolettre Death to realism, that's why there is weird cool links here now.

Bitsy !
🔍
Autumn

12

10:20

mmmh, ok je commence la série Halt and catch fire ; différentes sources en ont parlé dans mes flux et je zieute donc ce syllabus et découvre l'Internet Engineering Task Force ainsi que l'Internet Research Task Force


13

10:49

je continue ma dégooglisation progressivement: ce matin, des tentatives de Nextcloud pour remplacer google photos mais je n'ai pas encore trouvé une solution merveilleuse pour que les photos prises avec l'appareil du téléphone atterissent directement dans un dossier que Nextcloud auto-upload. (malgré des recherches, avec cet article, je n'ai pas de bouton auto-upload dans mon app, peut-être car j'ai pris un serveur gratos ?)
est-ce que cela deviendra alors une nouvelle tache à effectuer à la main de temps à autre, quand j'y pense ? téléversement des fichiers, sync & wait.
dans un texte récemment il y avait cette idée que tout ne doit pas fonctionner tout le temps anyway.

echo: « J'ai beau faire des "cartes heuristiques", tester tous les logiciels de "gestion de projets", de tâches et cie...je n'arrive pas à m'organiser. Peut-être que la solution, c'est juste d'en faire moins en fait. Je me demande si l'inadaptation n'est pas une forme de résistance » Marc Jajah on twitter.
echoecho: madness is a strategy

et de mon côté j'ai toujours aimé l'attente proposée par les choses cassées, comme tous ces temps dits perdus à la gare car le train n'est pas là ; les divagations face à des trucs qui chargent - loading time. ce sont les silences à apprivoiser, quand ça mature au calme du bruissement des mécanismes qui bougent.

bon, sinon, comme je suis en train de (re?)devenir une vraie psychologue qui donne des rdv à des gens et qui parle de consultation et de patient, j'ai regardé un peu ce qui se tramait du côté du #Manifestepsy - je n'avais même pas entendu parlé de la grève le mois dernier... oups. Ce serait chouette si les camarades psychologues outrepassaient le ouin-ouin habituel lié à leur statut et s'occupaient plutôt de défendre le droit des personnes ?
ma réponse rapide à une des questions d'un questionnaire à propos du remboursement des séances :
Une capture d'écran du questionnaire avec la question : '10. Avez-vous des éléments que vous souhaitez préciser? Si oui, vous pouvez les indiquer ici.'
		Et la réponse : '
		C'est déjà délicat pour certaines personnes de faire la démarche de demander de l'aide psy, si en plus il faut passer par le médecin, cela est un frein supplémentaire plus qu'autre chose. Qui plus est, en quoi le médecin est légitime pour donner ou non une 'prescription psy' ?
		Passer par la case psychiatre est également une mauvaise idée, car de nombreuses personnes ont eu de mauvaises expériences en lien avec la psychiatrie et ne souhaite plus être confronté à quicquonque représentant cette institution parfois violente. Le psychologue dans sa représentation non médicale est parfois une porte d'entrée pour celleux qui ont au final le plus besoin d'un soutien psychique.'
//
mince je voulais continuer à papoter et parler du milieu de la psychologie & cie mais je me suis laissée entrainer par le not a doom scroll.html, tant pis !

toujours est-il que, pour en revenir à l'artisanat lent et alambiqué de la non-automatisation : j'ai maintenant un Dossier Screenshots sur Nextcloud, je ne suis plus obligée de trier à partir de gphoto - d'autres manières d'organiser.
d'ailleurs, l'acte d'enregistrer des liens dans les dérives de zotero se fait de plus en plus rare ... où cela se déplace ? ou bien j'apprends à ne plus tout enregistrer bêtement pour prendre moins de place dans mon écologie attentionnelle et dans celle d'autrui ? :D Bon, après j'ai un nouveau dossier d'onglet intitulé en-cours où les choses sont censées disparaître suite à une consommation rapide, mais étrangement, les liens s'y entassent et forment de nouveaux dossiers à l'intérieur, invisibles donc oubliés... ha.

18:28

pas le temps avant de retourner au boulot d'explorer + en détail ce labo



mercredi quatorze

trop tôt

« But before we began, we made ourselves vulnerable and showed our peers how our folder organizations currently look. »
p2p-folder-poetry

cela fait un moment que mes explorations tournent autour de la school for poetic computation, ma première posture face à des trucs artistiques de ce style (comme Constant plus haut), c'est une sorte de rejet dédaigneux. je crois que j'ai toujours peur d'y trouver seulement du vide derrière les jolis mots. + le cringe spirituel à la xr, idk. mais j'y pioche / picore ; quelque chose là-bas m'y nourrit malgré la prudence en retrait

« Folder poetry is good at mapping spatial or linear concepts as well as telling a story through an unfolding narrative with forking paths. »

(j'essaie de me divertir d'une maraude éprouvante hier soir)

14:03

This memo provides information for the Internet community. ~

seeking Mavis Beacon - echo: the watermelon woman (1996)

////

why is it so soothing to manually, files by files, archive the infra ordinaire of one self ? (im preparing the next vol. of captures en creux)

17:15

après la liste des différentes fatigues, celle des différents pleurs, il y aura celle des différentes douleurs


Un meme : sur une immense silhouette à l'aspect guerrier est écrit The sound of me eating chip et sur le minuscule cavalier qui passe à côté My tv on full volume

16

matin

Shell Song
« An audio and hypertext work about datasets, ghosts, bodies, corporate deep-fake technologies and surveillance. »

grosse ambiance autruche en ce moment, je prévois même des vidéos de 30 minutes sur des écureils pour le week-end. comment vais-je être assommée plus tard par l'effritement continu du monde ?
dans les techniques d'autruche, il y a la chaîne yt unusual meme découverte il y a peu qui soigne les affects dépressifs, c'est là-bas que j'ai découvert daniconnorwild et ses écureuils : unusual meme 98 - amha ce sont de chouettes compils, y'a pas de vidéo d'accidents de voiture ou d'américains qui jouent avec des flingues, plutôt wholesome vibe.

hier soir j'ai relu-survolé l'article [PDF] écrit en 2017 sur medium à propos de l'exploration de A Good Bundle, sur itchio:

annotation +4,5ans.
je trouve ce texte très mignon, les souvenirs sont doux, l'ensemble emprunt de naïveté et aussi
des débuts de chemins d'oeuvres importantes
*jeu vidéo dans le rétro*

puis à la même époque je jouais à rocket league, à bf1, à sunless sea, legend of grimrock.

Je recueille les histoires: racontez moi votre trame vidéo-ludique.

envie de transformer le pdf en un truc plus agréable à lire ; y'a un truc dans la désinvolture des brouillons expédiés, adolescente il y avait un homme-rature dans les personnages récurents de mon imaginaire


samedi 17, week-end \o/



« On Sunday February 4, 2007, as the Sun rose over Wakerley Great Wood in Northamptonshire, Andy Darley trudged into the ancient forest with a map and a spade, and began to dig. The clock was ticking – others were closing in. Darley, a web designer from Middlesex, near London, had made three trips here in as many days. The previous night he had caught a glimpse of a torch in the darkness – if he didn’t find what he was looking for soon, someone else would. »
READ MORE: A mystery cube, a secret identity, and a puzzle solved after 15 years
« The third card yet to be solved, card #256, was named “Billion to One”. It featured a photograph of a man with some Japanese text that read: “Find Me”. »
« Playing Perplex City meant following a detailed plot – awash with murder and conspiracy – that unfolded in real-time across numerous sources woven with clues, much of which was crafted by lead writer Naomi Alderman, who went on to write novels including The Power. There was an online newspaper, The Sentinel, which players could contribute to; a record label, Hesh Records, that released an album; and “living” characters with active blogs. When one character, Violet Kiteway, asked players to write her a book, they published (and sold) an anthology called Tales from the Third Planet. When another, Anna Heath, was murdered, the players delivered 333 origami cranes to the Mind Candy office as a token of remembrance. Darley says he even shed a tear. The characters had personal email addresses too, though Hall was “always too shy” to write to them. Instead, she took a lead managing the player wiki – cataloguing information as the game progressed. Her personality at the time, she says, was “secret librarian”. »

--- We need tools where we can offload our brains in a way that captures the rich structure inside of them... tabs ---


novena by cecile richard
---- https://www.patrickkamoun.com/

oh ! c'est chouette. previous issues to explore | | do a playlist on itchio of my 'a good bundle' list ?


18 dimanche dès l'aube

the kind of website i wish too see more often

ce sur quoi je n'écris pas alors que c'est un sujet : la famille. d'ailleurs, chez chaque psy consulté une attention particulière à ne pas évoquer la famille, avec l'excuse de ne pas vouloir coller aux stéréotypes du "parlez-moi de vos parents".
un jour, peut-être

franchement, je n'ai aucune idée de pourquoi je fais ces notules en ligne. enfin, pourquoi, comment.. ce que ça m'apporte (? si ça m'apporte quelque chose ¿).

les mots dont j'ai vérifié la définition aujourd'hui : débraillée, rapiécer, aigreur.

parfois, j'utilise un mot car il sonne bien, la tonalité dans laquelle il s'articule me paraît à peu près correspondre avec ce que je souhaite dire, sans réellement être sûre de sa signification exacte.

////

soft tech


nuit du mardi au mercredi 20-21/07/21

q. m'a dit qu'un des trucs qu'il aime chez moi, c'est mon impertinence
que c'était très punk

c'est peut-être ma version de la désinvolture ?

mercredi début du soir

in the balise: si quelqu'un passe par là et souhaite un p'tit site internet bricolé avec mes maigres connaissances, ou une petite introduction à l'html-css personnalisée trkl-oklm (par mail, messagerie instantanée, vocal-muet avec captures d'écran vidéo, etc.); ça m'amuserait de construire quelque chose avec un autre regard que le mien et des contraintes du contenu autres que mon propre bazar. ¯\_(ツ)_/¯

là, si j'étais rigoureuse, il faudrait que je range les notes prises sur le téléphone avec une nouvelle application Carnets de manière chronologique sur cette page, but fuck it:

14-19:10 je teste sur le téléphone Carnets. une alternative à Joplin potentiellement ? ça dépendra de la qualité de synchronisation qui pêche un peu avec joplin. cool for the moment. 16-22:35 vendredi, aouch. la journée la douleur est supportable, parfois même elle disparaît mais en cette soirée de fin de semaine, refroidi de l'inactivité après du crapahutage salarial jusqu'à 20h30 puis une douche chaude: NIQUE dormir dépitée (en même temps réveillée depuis 7h avec une matinée bien empli: shell song, html, l'art de la joie, html) 'téléversement en cours' j'appréhende : le douleur de la hernie + les fatigues du quotidien + ... Les menstrues !!! pitié un anti douleur qui fonctionne (ou bien ça sera de nouveau en arrêt ? mhh) 20/07 13:34 ce à quoi je pensais avant de m'écrouler de sommeil hier : ma clinique du consentement et de la prudence prendre une semaine de congés en hiver pour jouer à bloodborne

puis si j'étais rigoureuse bis, je chercherai les photos prises et les images découvertes ces jours-ci pour illustrer le quotidien;


dimanche soir, 25

Pippilotta Viktualia Rullgardina Krysmynta Efraïmsdotter Långstrump.
« Croiser “la vérité” avec la fiction, c’est tenter de décentraliser la fabrique de la vérité. » Il s’agit de donner pour vrai ce que tu inventes en même temps que tu laisses au réel le bénéfice du doute. Fondre vérité pure et fictions bâtardes dans un même alliage pour obtenir ce métal mou, plus facile à travailler, qu’est l’imagination. Le couler dans des formes nouvelles, que tu sais provisoires, et reprendre à ton propre usage, pour tes propres besoins, les appareils de fabrication de ce que l’on nomme « vérité ». Tout ce qui finit par exister dans le réel a d’abord existé dans l’imagination de quelqu’un. C’est pourquoi il nous faut inventer nous-mêmes les récits qui nous manquent car il n’y a pas la moindre chance qu’ils soient écrits par d’autres.

Titre: pense-bête
	sous titre: vide-tête de poche

	Archiver - mettre en regard - rentrer dans le détail - commencer par le milieu - produire du dédale - laisser en jachère - revenir aux sources - abolir les distances inutiles - légender l'écrit par l'image - s'introduire en zone trouble - poser des questions subsidiaire - s'amuser des fautes de goûts - s'inclure dans des contextes - offrir sa chance au plus éphémère - compiler des mémoires collectives - ouvrir certaines hostilités - outrepasser les bornes culturelles - se réfléchir à plusieurs - collecter des bribes anonymes - sortir de son petit trou individuel - copirater à découvert - aller voir ailleurs qui nous sommes - conspirer pour respirer ensemble - devenir plein de choses à la fois - classer penser & vice versa - se méfier des verbes à l'infinitif

nuit de mardi à mercredi, 28 juillet

j'en ai marre, je suis fatiguée, j'ai toujours mal au nerf de la hernie discale, mon boulot est bizarre, le capitalisme est toujours là et les lois de merde s'accumulent pendant que la planète brûle et se noie, je suis nulle au militantisme car je suis nulle en relation humaine, les futures vacances m'ennuient déjà car il va falloir rendre visite plutôt que bidouiller, j'aimerai ghoster à tout jamais ma famille et tout cramer.
alors je joue à des jeux vidéos et je regarde halt and catch fire

31

des notules dans les notules: la discrètion pudique (enfin pas vraiment discret avec ce design de link)

Here is my bicycle for the mind.

unconscious r and d

on discute avec q. des tool for thoughts, lui y voit zéro intérêt, ça me rappelle mes excursions dans le personal data management en avril

mes onglets ouverts :


Thinking with a brick on your pencil. (Engelbart, 1962)

///
L'année du wombat


|^| tothetop |^|

home |··| 👍